le-chapiteau-la-belle-de-mai-bar-concerts-marseille-provence-4

Marseille plus branchée que Berlin ? 7 spots incontournables

Marseille, véritable foisonnement de la culture méditerranéenne et carrefour manifeste entre terres et mers, accueille aujourd’hui une multitude de pépites architecturales, qui valent le détour. Après la découverte de l’incontournable Cité radieuse du Corbusier et du Mucem de Rudy Ricciotti, on vous fait découvrir en un week-end cette ville au charme irréfutable avec des bons plans connus seulement par les Marseillais !

La Friche de la belle de Mai – Matthieu Poitevin Architectes

Construite dans l’ancienne Manufacture des tabacs de Marseille et ouverte en 1992, La Friche de la belle de Mai a été propulsée à l’occasion de la nomination de Marseille-Provence 2013 en tant que Capitale Européenne de la Culture. La ville cherchant à valoriser la richesse de son patrimoine et le foisonnement artistique et culturel qui l’animent, a fait appel à l’agence ARM Architecture de Matthieu Poitevin (aujourd’hui Caractère Spécial) afin de réaliser une opération de transformation inspirante pour ce lieu rempli d’histoire. Vaste « terrain de jeu » de 45 000 m², ce lieu a avant tout pour vocation de permettre la création et l’innovation, notamment en mettant à disposition des espaces pour travailler, produire. Il est également une plateforme de diffusion pour les productions artistiques nées en son sein.

Ainsi, grâce à un espace public multiple et versatile où se côtoient une aire de jeux et de sport, un restaurant, des salles de spectacles et de concerts, des jardins partagés, un centre de formation, une librairie, mais aussi une crèche, des espaces d’exposition et enfin un immense toit terrasse, ce lieu se veut véritablement un appel à la découverte, à la rencontre et au débat. L’ensemble des participants : artistes, sculpteurs, danseurs, photographes ou comédiens, et visiteurs, partagent leur passion et produisent « un petit bout de ville » ouvert à tous. L’âme de l’artiste flâne et vient conquérir l’espace public pour créer ce lieu magique et inspirant.

Photos: © Caroline Dutrey

Restaurant « Au bout du quai » – Marion Bernard architecte & Marion Duclos Mailaender designer

Situé sur le vieux port à deux pas du Mucem, ce restaurant se distingue aujourd’hui comme l’endroit idéal pour se la jouer farniente en profitant de sa sublime vue sur le vieux port et de son ambiance chaleureuse et accueillante.

Ouvert pleinement sur l’extérieur et sur la cité phocéenne grâce à ses grandes baies vitrées d’angles et ses fenêtres guillotines, prenant la place d’un ancienne véranda au charme passé des années 1970, ce lieu s’est donc vu totalement réinventé et redessiné au moyen d’un mobilier conçu sur mesure. En effet c’est à coup de grandes tables en béton, de conservation du sol patiné par le temps en marbre et de bancs en bouleau teinté que vient dialoguer ce lieu avec un panorama libéré de toute limite, lui apportant ainsi d’autant plus de cachet et de style, et permettant alors un subtil mélange entre contemporain et architecture populaire, qui, en s’entremêlant, nous offre un des meilleurs spots pour nos futures soirées d’été ensoleillées.

  • marion_bernard_au_bout_du_quai_restaurant_marseille_spot_architecte_design_et_fils

Photos:  ©Julien Oppenheim

Maison Montgrand – Tribu Architectes

Situé dans un hôtel particulier du 19ème siècle de 300 m² près du centre ville, la Maison Montgrand est un concept-store chic et unique en son genre. Dans ses boutiques raffinées de vêtements, déco et accessoires, vous pourrez y rencontrer les artistes et les créateurs locaux. Mais avant ça, vous aurez à coup sur remarqué la beauté du lieu : moulures, fresques aux plafonds et grandes portes en bois, l’ambiance est au design et à la convivialité. Prenez une petite pause au Arty Café, un salon de thé entre grands arbres et mobilier coloré. Vous pourrez y boire un thé, un café ou venir déguster de délicieuses pâtisseries créatives et visuelles. Le lieu est à la fois un point de rencontre entre les clients, les créateurs, les professionnels et les médias mais aussi un lieu de détente pour ses visiteurs.

  • Jardin_maison_Montgrand_marseille

Photos: Maison Montgrand

Le chapiteau – Belle de Mai

Ambiance berlino-marseillaise dans cet ancien boulodrome situé dans le quartier de la Belle de Mai ! A la fois bar, resto et lieu de vie culturel, 2700 m² vous accueille pour vous détendre entre amis en plein air. Qu’est ce qu’on demande de plus ?

Bon OK, on dirait pas non à un petit pastis ! Les propriétaires ont ce qu’il vous faut puisqu’il en propose du 100% bio. Il vous suffit de vous rendre au bar extérieur pour venir en profiter. Vos estomacs seront aussi servis ! A la carte, on retrouve des tapas – plateaux de charcuterie et fromages -, sandwichs, quiches et tapenade. La quasi totalité des produits sont issus de producteurs locaux et de l’agriculture bio.

La configuration de cet espace et son mobilier en font un lieu intéressant et original. Le mobilier est entièrement fait à partir de matériaux de récupération. La peinture de l’intérieur est faite maison et les DJ booths sont des casiers militaires qui ont été détournés.

Si détente et plaisir vous tentent, c’est de 14h à 2h du jeudi au dimanche !

Photos: Le Chapiteau, Lanuitmagazine.com

Hôtel C2 – Claire Fatosme et Christian Lefèvre

Ce nouveau et superbe 5 étoiles à deux minutes à pied du vieux port et à moins de 10 minutes de Notre-Dame de la Garde et du centre de la Vieille Charité, sert d’écrin à cet endroit unique, à la fois boutique-hôtel, galerie d’art et lieu de concert. Nouveau cocon de 20 chambres et se décrivant comme un havre de calme et de design, cette réhabilitation d’un ancien bâtiment de trois étages ayant abrité la vie d’une famille marseillaise sur plusieurs générations se décrit comme un merveilleux dialogue entre patrimoine et modernité.

L’escalier monumental en marbre, mais aussi les plafonds au fresques angéliques, moulures et parquets d’origine mis à jour lors des travaux, confèrent une forte empreinte aux lieux et témoignent du passé et de l’héritage des ces murs du milieu du 19 ème siècle. Ainsi à chaque palier du bâtiment, on assiste à un petit clin d’oeil des architectes à leur plus grands maîtres: un fauteuil d’artiste différent, signé par les grands architectes de l’histoire tel que Le Corbusier, Marcel Breuer, Franck Lloyd Wright ou Mackintosh.

En prenant soin de préserver l’âme des lieux et de redonner leur superbe aux éléments historiques découverts en grattant sous le plâtre, le mot d’ordre fut alors de ne pas tenter un simple pastiche et de rester authentique : hors de question de faire du faux 19 ème siècle, le détruit n’a pas été reconstitué, l’endommagé a été visible, le patrimoine et son intervention contemporaine assumés.

Enfin, à l’intérieur, loin des surenchères décoratives, les chambres ne célèbrent que les volumes décloisonnés, le bois et corian blanc, les pans de murs de briques, les éclairages élaborés, les moquettes de créateurs, les mobiliers de designers tels Patricia Urquiola, Arne Jacobsen, Ron Arad pour ne citer qu’eux.

Photos: Claire Fatosme & Christian Lefèvre

Bar à bière « Fietje » – Bertrand Guillon Architecte

Ce bar nous interpelle par son nom intriguant « Fietje » qui renvoie selon la propriétaire belge à la définition amusante du bruit caractéristique émis par l’expulsion de gaz carbonique au moment de l’ouverture d’une bouteille de bière. Pour ce projet, la demande de cette ancienne habitante de Bruxelles était simple : imaginer un lieu à son image, dynamique, original, qui casserait les codes et les habitudes des pubs traditionnels, un peu trop enraciné dans notre imaginaire collectif.

L’idée fut donc de créer un pub, élégant, raffiné et convivial, invitant à changer nos attendus sur ce que devait être un pub. Bien que caché derrière un masque de rusticité, cet ancien magasin de meubles cache en réalité une structure et un matérialité remarquable et typique des entrepôts construits sur le vieux port de au 17ème siècle. Cette ambiance a donc nourri le projet et fait désormais partie intégrante de l’âme du lieu. Le plafond de 4 mètres de haut et les poutres apparentes soutenues par des murs en pierres ou en briques plates ont donc été restaurés et remis en avant, dialoguant ainsi à merveille avec un mobilier spécialement dessiné pour le lieu.  Toujours pour rester dans cette ambiance, le reste du mobilier a été chiné dans des marchés aux puces, attribuant ainsi à ce lieu tout son caractère hérité d’un mariage subtil entre culture méditerranéenne et savoir faire belge.

  • Bar_bière_Bertrand_Guillon_marseille

Photos: Julien Kerdraon Photographe  et Vincent Desjardins – Boris Horvat (AFP)

Chez le Belge, restaurant dans les calanques

Une institution ! Situé au pied du massif de Veyre, le restaurant « Chez le belge » est un petit coin de paradis ! Garez-vous sur le port de Callelongue où vous trouverez un sentier qui, après une bonne heure de marche, vous permettra d’arriver au pied du restaurant. Un repas bien mérité vous y attend avec au menu : frites fraîches et côtes de porc ou spaghettis bolognaise ! Une cuisine simple qui a fait ses preuves dans un cadre splendide : eau turquoise, vue à couper le souffle et soleil qui tape ! Ici ni téléphone, ni électricité, ni réservation, mais on s’y accommode très bien ! Un restaurant ouvert toute l’année qui mérite bien son succès !

  • calanque_de_marseilleveyre_le_belge_marseille_architecture

Photos: tourisme-marseille (AFP)

Moi aussi je veux de l'architecture de qualité !

No Comments

Post a Comment