La Cité radieuse de Marseil

La Cité Radieuse du Corbu

Réalisée en 1952, classique de l’architecture moderne, l’unité d’habitation de Marseille plus connue sous le nom de « Cité radieuse », est une résidence accueillant 337 appartements de 23 types différents séparés par des « rues intérieures » comme les appelaient l’architecte Le Corbusier.
Dans un contexte de post seconde guerre mondiale, la reconstruction dans le secteur du logement devient urgente. Le Corbusier s’est vu demander de concevoir un nouvel art de bâtir qui transforme le mode d’habitat. Celui-ci s’est chargé de la mission de trouver une solution au problème de logement. Il a ainsi fait la tentative de transformer l’habitat en un véritable service public.

francis tellier

Le logement est conçu selon une « cellule » que le Corbusier va répéter et qu’il imbriquera avec le principe de la rue intérieure, espace de desserte et de déambulation.
Le logement type possède un bureau mezzanine donnant sur la double hauteur du salon et profitant ainsi d’une large ouverture vers l’extérieur et d’un apport de lumière généreux.

ina

Tout a été dimensionné selon le fameux « modulor », élément de mesure pour l’architecte permettant d’adapter la conception de la cellule d’habitation à l’échelle du corps humain.
Ce « village vertical » en plus d’accueillir des logements héberge une rue intérieure centrale habitée par des commerces, une crèche, des bureaux, des restaurants, des librairies.

Le toit terrasse accessible accueille des équipements publics tels qu’un gymnase, une cour de récréation, une petite piscine, une piste d’athlétisme et un auditorium.

sos culture

En Juin 2013 , le gymnase sur le toit a été transformé par le designer français Ora-ïto en fondation artistique, le MaMo, Marseille Modulor .

 

 

Moi aussi je veux de l'architecture de qualité !

 

 

No Comments

Post a Comment